The Benefits of CBD and Why it Works - Kiara Naturals - FR

Cookies

En utilisant ce site web, vous acceptez automatiquement notre utilisation des cookies. Pour quoi faire ?

Accepter

Panier

Votre panier est vide.
Aller à la boutique.

Commander

Propriétés et mode d’action du CBD

Le CBD est connu pour ses nombreuses propriétés curatives uniques et peut aider à soulager la douleur et le stress, les troubles du sommeil, et bien plus. Découvrez les nombreuses propriétés du CBD et son mode d’action.

Le cannabidiol (CBD), est l’un des nombreux cannabinoïdes – famille de composés chimiques – présents dans la plante de cannabis. C’est le deuxième composé le plus important dans la plante de cannabis après le tétrahydrocannabinol (THC), cannabinoïde responsable de la sensation d’euphorie. Le CBD possède une grande variété de propriétés curatives, et n’a pas d’effet psychotrope.

De multiples études ont été menées au cours des dernières décennies pour évaluer l’impact du CBD sur différentes affections, de la douleur à l’anxiété, et pour comprendre la façon dont le CBD interagit avec notre organisme pour produire ces effets.

Les recherches sur les effets du CBD et les méthodes d’étude ne cessent de se développer, et conduisent à d’intéressantes découvertes liées à la santé physique, mentale et émotionnelle. Dans cet article, nous nous pencherons sur les données connues jusqu’à présent concernant le fonctionnement du cannabis et sur ses nombreux avantages.

Comment le CBD interagit-il avec notre organisme ?

Lorsque le cannabis est utilisé sous ses différentes formes, les cannabinoïdes contenus dans la plante affectent notre organisme en interagissant avec notre système endocannabinoïde (SEC).

Le SEC est un système complexe toujours actif dans notre corps, que nous consommions du cannabis ou pas. Bien que les recherches soient en cours pour comprendre son fonctionnement, on sait qu’il joue un rôle dans le maintien de l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre et la stabilité internes. Lorsque cette homéostasie est perturbée, par exemple en cas de blessure ou de maladie, le SEC aide l’organisme à revenir à la normale.

Le SEC est constitué de trois composants fondamentaux : les endocannabinoïdes, les récepteurs endocannabinoïdes et des enzymes.

– Les endocannabinoïdes, ou cannabinoïdes endogènes, sont similaires aux cannabinoïdes du cannabis, mais sont produits de façon naturelle par notre organisme.

– Lorsque le SEC est activé, les endocannabinoïdes se fixent aux récepteurs endocannabinoïdes présents dans l’ensemble de notre organisme. Il existe deux types de récepteurs : CB1, que l’on trouve dans les systèmes nerveux central et périphérique. La plupart de ces récepteurs sont situés dans les régions de l’hippocampe et de l’amygdale du cerveau, principalement impliquées dans la régulation de la mémoire, de la peur et des émotions. Les récepteurs CB2 se trouvent dans le système nerveux périphérique dans les cellules immunitaires, les tissus lymphoïdes et les terminaisons nerveuses périphériques.

– Les enzymes dégradent les endocannabinoïdes une fois qu’ils ont accompli leur fonction.

Bien que les experts ne puissent pas encore expliquer précisément comment le CBD interagit avec le système endocannabinoïde, l’hypothèse la plus répandue est que le CBD empêche la dégradation des endocannabinoïdes, leur permettant d’avoir un effet plus important sur l’organisme. Bien qu’on ne connaisse pas encore le mécanisme exact, les études montrent que le CBD peut soulager l’inflammation, la douleur, améliorer le sommeil, et agir dans d’autres fonctions régulées par le SEC.

Outre son interaction avec le système endocannabinoïde, le cannabidiol affecte notre organisme en se fixant à trois autres récepteurs :

– À une concentration élevée, le CBD active directement les récepteurs 5-HT1A de la sérotonine, impliqués dans une grande variété de processus biologiques et neurologiques comme l’anxiété, l’addiction, l’appétit, le sommeil, la perception de la douleur, la nausée et les vomissements.

– Le CBD active également les récepteurs TRPV1, ou récepteurs vanilloïdes. Ces récepteurs interviennent dans la perception de la douleur, l’inflammation et la température corporelle.

– Enfin, le CBD bloque un récepteur appelé GPR55. L’hyperactivité de signalisation du récepteur GPR55 est associée à l’ostéoporose : en bloquant la transmission des signaux de GPR55, le CBD pourrait agir en diminuant à la fois la résorption osseuse et la prolifération des cellules cancéreuses. Ces récepteurs sont également largement présents dans le cerveau, en particulier dans le cervelet, où ils sont impliqués dans la régulation de la pression sanguine et de la densité osseuse.

Comment le CBD agit-il sur l’inflammation ?

Parmi ses nombreux bienfaits, le cannabidiol possède d’intéressantes propriétés anti-inflammatoires. L’inflammation est un mécanisme de défense naturel utilisé par l’organisme pour combattre les pathogènes et les corps étrangers. En cas de blessure ou d’infection, l’inflammation aiguë est de courte durée et joue un rôle essentiel dans la guérison.

L’inflammation chronique, en revanche, peut se prolonger sur plusieurs mois ou années et constituer à la fois la cause et le résultat de différentes affections graves. Parmi les maladies à long terme associées à l’inflammation, on peut citer la polyarthrite rhumatoïde, la maladie inflammatoire de l’intestin, et les maladies cardiovasculaires.

Le CBD exerce ses puissants effets anti-inflammatoires par l’intermédiaire de quatre processus biologiques :

 

  • Induction de l’apoptose. L’apoptose est un processus de mort cellulaire hautement régulé dans l’organisme. Son fonctionnement naturel maintient l’homéostasie et peut éliminer les cellules potentiellement dangereuses. À des concentrations optimales, le cannabidiol peut induire l’apoptose dans les cellules immunitaires, atténuant la réaction inflammatoire et protégeant contre l’inflammation aiguë ou chronique. Chez les patients atteints de maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques ou l’arthrite – maladies causées par une activation des cellules immunitaires – le CBD peut déclencher l’apoptose et agir comme une thérapie anti-inflammatoire.
  • Inhibition de la prolifération cellulaire. Le CBD peut être extrêmement bénéfique pour bloquer la croissance des tumeurs, et dans le traitement de certains types de cancers déclenchés par l’inflammation chronique. Dans ces cas, le CBD peut inhiber directement la croissance tumorale ou éliminer l’inflammation et la croissance des vaisseaux sanguins qui contribuent au maintien de la tumeur.
  • Suppression de la production des cytokines. Le CBD perturbe la production des cytokines, un type de molécules de signalisation qui interviennent dans la régulation de l’immunité et de l’inflammation.
  • Induction des lymphocytes T régulateurs. Le CBD induit les lymphocytes T régulateurs (Treg), un constituant du système immunitaire qui supprime la réaction immunitaire d’autres cellules afin d’inhiber la réponse inflammatoire.

Des études ont démontré que les propriétés anti-inflammatoires du CBD peuvent contribuer à soulager de multiples affections liées à l’inflammation, qu’il soit utilisé sous forme topique ou orale.

  • L’une des causes de l’acné est une inflammation sous-jacente et la surproduction d’une sécrétion grasse de la peau, le sébum. Des études récentes montrent que l’huile de CBD peut aider à traiter l’acné grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et sa capacité à réduire la production de sébum.
  • Autres affections cutanées. Des onguents de CBD appliqués sur la peau peuvent réduire significativement l’inflammation dans le psoriasis et d’autres maladies de la peau, et favoriser la cicatrisation.
  • De nombreuses études ont montré que l’association du CBD et du THC réduit efficacement la douleur causée par l’arthrite.
  • Sclérose en plaques. D’autres études montrent qu’une combinaison de CBD et de THC soulage la douleur ressentie lors du mouvement ou de la marche et les spasmes musculaires chez les patients atteints de sclérose en plaques.
  • Maladies neurodégénératives. Bien que de plus amples recherches soient nécessaires, des études préliminaires suggèrent que le CBD pourrait réduire l’inflammation qui peut aggraver certaines maladies comme l’Alzheimer ou le Parkinson.

Comment le CBD agit-il sur la douleur ?

L’utilisation de cannabidiol pour traiter la douleur chronique remonte à plusieurs milliers d’années. Aujourd’hui encore, l’effet analgésique est l’une des raisons d’utilisation les plus fréquentes du cannabis médical aux États-Unis.

L’efficacité du CBD dans le traitement de la douleur chronique résulte de son interaction avec les récepteurs CB1 et CB2 de notre organisme.

  • Les récepteurs CB1 sont présents dans la voie de transmission de la douleur des systèmes nerveux périphérique et central, et sont distribués dans des régions du cerveau impliquées dans la perception et la régulation de la sensation de douleur subjective (principalement le thalamus et l’amygdale). Ils sont également présents au niveau des terminaisons nerveuses sensorielles périphériques.
  • Les récepteurs CB2 sont exprimés dans plusieurs types de cellules inflammatoires ainsi que dans les cellules B et T, essentielles au bon fonctionnement de notre système immunitaire. L’activation des récepteurs CB2 peut générer une réponse analgésique face à une douleur intense causée par l’inflammation ou une douleur neuropathique.

Il a été démontré que le CBD soulage efficacement la douleur dans diverses situations :

  • Douleur chronique. Les chercheurs ont constaté l’efficacité du CBD dans la gestion générale de la douleur chez les personnes atteintes de maux de dos, de douleurs liées au cancer, et de douleurs musculaires et osseuses causées par la fibromyalgie.
  • Douleur neuropathique. La neuropathie est une douleur causée par une lésion des nerfs, associée à des blessures telles que la hernie discale ou des infections telles que le zona. Les études ont montré que le CBD contribue à soulager la douleur chronique des neuropathies.
  • Soulagement dans le traitement du cancer. L’Institut National du Cancer indique le CBD comme un traitement utile pour réduire les effets secondaires typiques de la chimiothérapie, comme la douleur, les vomissements et le manque d’appétit. Des études sur les sprays oraux associant le CBD et le THC ont montré un effet analgésique plus efficace chez les patients utilisant aussi des sprays d’opioïdes par rapport aux patients utilisant seulement des opioïdes.
  • Soulagement de la migraine. Une série d’étude associant le CBD et le THC ont montré leur efficacité dans la réduction de la douleur chronique chez les personnes atteintes de migraines et de céphalées en grappe.

Comment le CBD agit-il sur l’anxiété ?

Outre son action sur les affections physiques, les propriétés du CBD permettent également de soulager des troubles mentaux et émotionnels, notamment l’anxiété.

L’effet anxiolytique du CBD s’exerce de plusieurs façons :

  • Par l’interaction avec différents récepteurs qui régulent les comportements liés à la peur et à l’anxiété, concrètement CB1, les récepteurs sérotoninergiques 5-HT1A et TRPV1.
  • Par l’activation de récepteurs anxiolytiques, notamment A1 et A2A.
  • En altérant la forme des récepteurs GABA-A, le principal neurotransmetteur du système nerveux central, amplifiant son effet tranquillisant naturel. Les effets sédatifs du Valium et d’autres benzodiazépines sont également induits par la transmission du récepteur GABA.
  • Lorsqu’on examine l’activité cérébrale de personnes qui consomment du CBD, on observe une réduction de l’activité dans la région gauche de l’amygdale. L’amygdale jouant un rôle centrale dans la réaction aux situations de stress et d’excitation, la diminution de son activité est directement liée aux effets anxiolytiques du CBD.

De nombreuses études montrent les effets positifs du CBD sur une grande variété de troubles et de comportements liés à l’anxiété :

  • Anxiété généralisée. Le National Institute on Drug Abuse affirme que le CBD réduit les signes psychologiques de l’anxiété tels qu’un rythme cardiaque élevé.
  • Syndrome de stress post-traumatique. De multiples études ont montré que le CBD peut soulager les symptômes du stress post-traumatique, notamment les cauchemars et la répétition des souvenirs traumatisants.
  • Trouble d’anxiété sociale. Les participants d’une étude souffrant de ce trouble ont ressenti une diminution du niveau d’anxiété après la prise de CBD par voie orale. Une autre étude a montré l’efficacité du CBD pour aider les personnes atteintes d’anxiété sociale à prendre la parole en public.

Comment le CBD agit-il sur le sommeil ?

L’insomnie est causée par divers facteurs. Ceux-ci peuvent comprendre des affections physiques, comme les douleurs chroniques, des troubles mentaux comme l’anxiété ou la dépression, ou des facteurs externes comme le bruit ou des conditions de sommeil défavorables.

 

Le cannabidiol contribue à un meilleur sommeil en soulageant certaines des causes profondes de l’insomnie, comme la douleur et l’anxiété. De plus, le CBD présente des avantages supplémentaires dans le traitement des troubles du sommeil en raison de son interaction avec le système endocannabinoïde, impliqué dans la régulation du rythme circadien (cycle veille-sommeil), notamment le maintien d’un sommeil réparateur.

Des études préliminaires ont montré des résultats prometteurs sur les effets du CBD sur le sommeil et la fatigue :

  • Amélioration du cycle de sommeil : Des études montrent que le CBD peut améliorer les symptômes du trouble du sommeil paradoxal, dans lequel les patients extériorisent leurs rêves.
  • Diminution de la somnolence : En plus de favoriser un meilleur sommeil, le CBD peut aussi stimuler l’éveil chez les patients qui souffrent d’insomnie.

Comment le CBD agit-il sur la concentration et l’attention ?

Le cannabidiol soulage efficacement de nombreux facteurs qui affectent notre attention – la douleur, l’anxiété, le sommeil – et peut donc contribuer à améliorer la concentration de façon naturelle.

Les recherches sur les autres effets du CBD sur la concentration sont encore peu nombreuses, mais les résultats sont encourageants. En 2017, une étude chez des adultes atteints de TDAH a montré qu’une combinaison de CBD et de THC entraînait la réduction des symptômes liés au TDAH.

En résumé, comment fonctionne le CBD et dans quels domaines peut-il être utile ?

Bien que de plus amples recherches soient nécessaires sur les mécanismes d’action du cannabidiol et sur ses différentes propriétés, il est clair que le CBD a un effet positif sur notre santé et notre bien-être :

  • Le CBD augmente les effets de notre système endocannabinoïde. Le SEC est un système complexe qui joue un rôle dans le maintien de l’homéostasie, l’équilibre et la stabilité internes de notre corps.
  • Le CBD possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires, et contribue à soulager les affections liées à l’inflammation telles que l’acné, le psoriasis, l’arthrite et la sclérose en plaques.
  • Le CBD peut soulager la douleur provoquée par l’inflammation, mais aussi d’autres formes de douleur comme les maux de dos, les douleurs liées au cancer et aux effets de la chimiothérapie, et les douleurs neuropathiques.
  • Outre ses effets sur les affections physiques, le CBD aide à gérer les troubles liés à l’anxiété comme le stress post-traumatique et l’anxiété sociale.
  • Même si plus d’études sont nécessaires pour comprendre comment et pourquoi, il a été démontré que le CBD améliore les cycles du sommeil et réduit la somnolence.
  • Le CBD soulage de nombreux facteurs à l’origine de la baisse de l’attention, favorisant ainsi la concentration. Des études empiriques montrent des effets prometteurs sur le soulagement des symptômes liés au TDAH.

Chanvre biologique suisse

Fabriqué en Suisse

Utilisé par des praticiens en milieu professionnel

Fabriqué dans des installations certifiées BPF et agréées par Swissmedic

Testé en laboratoire indépendant

Garantie de remboursement de 60 jours